PROGRAMME


Giacinto SCELSI                             Natura renovatur pour 11 cordes

Stephen WHITTINGTON              nouvelle œuvre  pour didgeridoo et orchestre à cordesCOMMANDE DU FESTIVAL, CRÉATION MONDIALE

Sophie LACAZE                              Y aparece el sol, pour flûte, didgeridoo et orchestre à cordes – CRÉATION FRANCAISE

Sally BEAMISH                              The day down pour orchestre à cordes

TON-THÂT Tiêt                              Vo-Vi pour 12 cordes

Durée du concert 1h20

Mercredi 4 novembre • 20h30 • Eglise Saint-Genès des Carmes


« CYCLE SOLAIRE ET CONTEMPLATIONS CONTEMPORAINES »

Orchestre National d’Auvergne, Sylvestre Soleil (didgeridoo) et Fabrice Jünger (flûte), direction Baldur Brönnimann

 

À l’écoute des échos de la naissance de l’univers et du magma originel, la musique de Giacinto Scelsi évoque la création du monde en ouvrant ce programme inspiré par la culture australienne et les origines de l’humanité.

À la suite de la création du compositeur Stephen Whittington d’Adelaide, le Yidaki (Didgeridoo), instrument fétiche de Sophie Lacaze, nous transporte au cœur des mythologies aborigènes et de la genèse du soleil.

Poursuivant sa course céleste, l’astre s’efface, place au crépuscule et à l’atmosphère entre chien et loup de The day down de Sally Beamish.

Inspirée de la musique traditionnelle du fiddle tune, cette métaphore musicale de la fin de vie laissera finalement place à l’apaisement, à la méditation et à la contemplation dans la pièce Vo-Vi de Tôn-Thât Tiêt.