PROGRAMME


Jean-Sébastien BACH / Gyorgy KURTAG               Christe, du Lamm Gottes

Gyorgy KURTAG                                                           Dirge (extrait de Játékok, « Games »)

Jean-Sébastien BACH / Gyorgy KURTAG              Christum wir sollen loben schon

Gyorgy KURTAG                                                           Beating (extrait de Játékok, « Games ») 

Jean-Sébastien BACH / Gyorgy KURTAG               Ach wie nichtig, ach wie füchtig

Gyorgy KURTAG                                                        Sarabande (extrait de Játékok, « Games ») 

Jean-Sébastien BACH / Gyorgy KURTAG               O Lamm Gottes, unschuldig

Gyorgy KURTAG                                                        Hommage à Paganini (extrait de Játékok, « Games »)

Meredith MONK                                                       Ellis island 

                                                                                     Totentanz 

                                                                                     Phantom Waltz 

Lin-Ni LIAO                                                                 Time of Trees 1

Bela BARTOK                                                             Le mandarin merveilleux

 

Durée du concert 1h15

Vendredi 6 novembre • 19h • Auditorium du CRR


« HAND GAMES »

Marie Vermeulin et Wilhem Latchoumia, pianos

 

Ce récital s’articule en trois parties bien distinctes.

La première partie mettra à l’honneur le grand compositeur hongrois György Kurtag, avec d’une part ses Játékok (“jeux”), pièces à premier but pédagogique que le maître lui-même jouait en concert avec sa femme, et d’autre part ses Átiratok (transcriptions) de chorals ornés pour orgue de Jean Sebastien Bach. Jeux pédagogiques, jeux de transcriptions …!

Résonneront ensuite quelques pièces de la compositrice inclassable Meredith Monk, qui puise son inspiration dans le monde musical minimaliste, autant que dans le folklore américain. Elle se joue des styles et frise même parfois avec la pop music. Jeux de style, jeux de répétition !

Le dernier temps musical sera consacré au célèbre pantomime “le Mandarin Merveilleux” de Béla Bartok, transcrit par l’auteur, dont les jeux de séduction prennent ici une allure sombre et intense.

Il sera précédé d’un jeu de silences et d’ombres mystérieux, créé par la compositrice taïwanaise Lin- Ni Liao.